Comment définir son besoin en fonds de roulement pour une entreprise ?

Comment définir son besoin en fonds de roulement pour une entreprise ?

Le besoin en fonds de roulement est une notation indissociable de la vie d'une entreprise. Celui-ci doit être satisfait par différents moyens de financement. Mais comment définir réellement son besoin en fonds de roulement pour une entreprise ?

La définition du BFR

Le BFR ou Besoin en Fonds de Roulement constitue le montant qu'une société doit financer pour couvrir le besoin résultant du décalage entre les encaissements et décaissements. Cette notion est basée sur des principes bien définis comme le fait qu'une créance n'est pas payée tout de suite même si elle est acquise par l'entreprise. Les stocks ne sont pas non plus vendus immédiatement car les articles peuvent rester en stocks pendant une période plus ou moins longue. Ces sources de décalage vont engendrer un besoin financier que toute entité doit répondre par différents moyens.

Le besoin en fonds de roulement se calcule de la manière suivante : BFR = Actif circulant – Passif circulant. L'actif circulant est constitué de créances clients et de stocks tandis que le passif circulant est représenté par les dettes fournisseurs. Cette équation permet donc de voir à quel point les dettes contractées auprès des fournisseurs peuvent couvrir les dépenses liées aux créances clients et au stockage. En général, la valeur du besoin en fonds de roulement est positive car les dettes fournisseurs sont inférieures aux créances clients et aux stocks.

L'interprétation du BFR

Si le résultat du calcul du BFR est négatif, celui-ci représente une ressource pour la société. Cette situation est plus présente dans la grande distribution et la restauration que dans les autres secteurs d'activité. Quand le résultat du calcul est positif, les emplois d'exploitation excèdent les ressources de la même nature. Il faut donc rechercher un moyen de financement du BFR : dettes à court terme, disponibilités ou trésorerie, etc.

Lorsque la valeur du BFR est égale à 0, les emplois sont financés entièrement par les ressources de l'entreprise. C'est le meilleur cas de figure puisque les dirigeants ne sont pas tenus de rechercher à tout prix des moyens de financement. Quand la valeur du BFR est négative, les ressources excèdent les emplois, ce qui permet à l'excédent dégagé d'alimenter les disponibilités nettes de la structure. A noter que le BFR est influencé par trois éléments : le délai de paiement des fournisseurs, le délai de règlement des clients et la période de rotation des stocks.

Maîtriser le BFR

Maîtriser le BFR consiste à agir sur les trois critères qui l'influencent. Le délai de paiement accordé aux fournisseurs doit être assez long afin d'avoir une importante marge de manœuvre. Le délai de règlement de la clientèle doit en parallèle être réduit afin d'encaisser le plus tôt possible les sommes dues. Cela permet d'avoir de la liquidité à disposition pour pouvoir financer le délai de rotation des stocks qui doit également être réduit.

La maîtrise du BFR est essentielle dans la gestion optimale de la trésorerie en entreprise. Les entreprises recherchent toujours un moyen d'optimiser leur trésorerie par les crédits d'impôts par exemple. Les entreprises comme ECOFIP assurent justement le financement dans le cadre des projets d'investissement de défiscalisation. ECOFIP travaille dans huit territoires des DOM-TOM.

Nos articles