Photo Comment calculer la trésorerie de son entreprise

Comment calculer la trésorerie de son entreprise

Quand on débute dans le monde de l'entrepreneuriat, la question qui peut se poser est celle concernant le calcul de la trésorerie. Bon nombre d'informations intègrent ce calcul qui semble facile mais qui ne l'est pas toujours. Voici comment calculer la trésorerie de son entreprise.

Le calcul de la trésorerie

La définition simplifiée de la trésorerie de la société est la différence entre les recettes et les dépenses. Du point de vue de la comptabilité, la définition est plus complexe et se traduit par l'équation suivante : Trésorerie nette = Fonds de roulement – Besoin en fonds de roulement ou Trésorerie nette = Disponibilités – Dettes financières à court terme Le calcul de la trésorerie nette est l'approche la plus utilisée par les comptables à travers le bilan comptable. C'est un des documents comptables essentiels dans l'exercice des activités de la société.

Les disponibilités sont représentées par les actifs monétaires du bilan qui sont censés être utilisés sur le court terme. Il s'agit de l'ensemble des sommes en banque et en caisse, tout comme les valeurs mobilières de placement. Le fonds de roulement est, pour sa part, considéré comme les sommes destinées à financer le cycle d'activité de l'entreprise. Les besoins en fonds de roulement sont, quant à eux, les éléments nécessitant un financement sur le court terme comme les stocks ou les créances clients.

L'interprétation du calcul

Après le calcul de la trésorerie, trois situations peuvent apparaître : trésorerie positive, trésorerie nulle et trésorerie négative. Dans le premier cas, le résultat du calcul est supérieur à zéro, ce qui signifie que les ressources couvrent l'intégralité des besoins des activités à court terme. Dans ce cas, la situation financière à court terme de la société est jugée saine puisque cette dernière se trouve en mesure de financer ses dépenses. La trésorerie positive n'est cependant pas l'objectif ultime de l'entreprise puisqu'il faut investir pour être pérenne sur le long terme.

Quand le résultat du calcul est nul, cela veut dire que la situation financière est à l'équilibre. Cette situation ne donne en revanche aucune marge de manœuvre pour la société. Elle ne peut pas par exemple faire un placement. La trésorerie négative implique une situation déficitaire où il est nécessaire de recourir à d'autres financements à court terme. Les disponibilités ne peuvent pas effectivement financer les dépenses de la société.

Les décisions après le calcul

En général, les responsables au sein de l'entreprise prennent des décisions après le calcul de la trésorerie. Si le résultat est positif, il faut chercher un moyen de placer et de faire fructifier une partie de la trésorerie. Si le résultat est nul ou négatif, il faut à tout prix rechercher un autre mode de financement. La trésorerie de la société nécessite une gestion optimale pour éviter le manque de fonds au moment crucial.

La recherche de financement de la trésorerie est actuellement facilitée par différents dispositifs plus ou moins intéressants. Parmi eux, il existe la loi Girardin 2019 qui incite les investisseurs à financer la location de matériels pour les PME en contrepartie d'une réduction d'impôts sur le revenu. Certaines structures comme ECOFIP facilitent une telle procédure afin d'aider les entreprises en difficulté. ECOFIP gère le financement de projet d'investissement de défiscalisation relatif à la loi Girardin Industriel.